En pénétrant dans le bâtiment de la paroisse protestante du quai Marcellis. on trouve tout d'abord une salle de réunion. Elle est meublée de vastes armoires remplies de Bibles et de registres divers. Là se réunissent le consistoire, le conseil d'administration et le groupe d'animation communautaire.

Lorsqu'on entre dans la salle du temple, le regard est attiré par divers éléments...
Une grande inscription, peinte sur le mur face à la porte d'entrée et qui surplombe une imposante chaire de prédication, propose la citation biblique :
DIEU EST ESPRIT ET IL FAUT QUE CEUX QUI L'ADORENT L'ADORENT EN ESPRIT ET EN VERITE.
(JEAN IV,24)

 


Ce verset du Nouveau Testament indique que nous sommes bien dans une Eglise chrétienne. D'emblée, la première place est donnée à Dieu et au culte qui doit lui être rendu. L'inscription correspond à une des directives fondamentales du protestantisme: « à Dieu seul la gloire! »

Elle signifie également qu'en cet endroit, qui s'offre comme un lieu de prière, est formulée une critique d'une conception étroitement matérialiste du lieu de culte: puisque Dieu est esprit. on peut le rencontrer et l'adorer en tout lieu. Pour le protestant, il n'y a pas de lieu de sacralité absolue qui pourrait être un lieu de pèlerinage: il ne représente en rien l'équivalent de La Mecque, Jérusalem ou Rome.

De part et d'autre de la grande inscription, deux médaillons présentent un autre texte du Nouveau Testament :
TU AIMERAS LE SEIGNEUR TON DlEU, DE TOUT TON COEUR, DE TOUTE TON AME ET DE TOUTE TA PENSEE.

C'EST LE PREMIER ET LE PLUS GRAND COMMANDEMENT.
TU AIMERAS TON PROCHAIN COMME TOI-MEME.

DE CES DE CES DEUX COMMANDEMENTS DEPENDENT TOUTE LA LOI ET LES PROPHETES.
(MATTHIEU XXII,37-38) (MATTHIEU XXIL.39)
Voici une affirmation de foi monothéiste et un rappel du cri "à Dieu seul la gloire". Voici une affirmation du fondement de la solidarité humaine : dignité et droits de l'Homme.