Bible

Communauté protestante libérale

de Liège Marcellis

Une communauté ouverte, tolérante,

conviviale, dynamique,

en recherche.

Évangile et Liberté

 

 

Par souci de vérité et de fidélité au message évangélique,

 

Refusant tout système autoritaire, nous affirmons :

 

  • La primauté de la foi sur les doctrines,

 

  • La vocation de l’homme et de la femme à la liberté,

 

  • La constante nécessité d’une critique réformatrice,

 

  • La valeur relative des institutions ecclésiastiques,

 

  • Notre désir de réaliser une active fraternité entre les hommes qui sont tous, sans distinction, enfants de Dieu et frères et sœurs en humanité.

BIENVENUE

Le site est en reconstruction

De nouvelles rubriques sur les activités de la communauté seront

prochainement en ligne

Merci de votre patience et de votre indulgence

 

LA BIBLE

 

La Lettre et l'esprit

 

Le protestantisme insiste sur l'autorité des Ecritures. Mais le libéralisme protestant constate que certaines interprétations de la Bible aboutissent à défigurer voire à oblitérer le message de Jésus le Christ. Il entend donc retrouver ce message, pur et simple, comme aux jours où il fut exprimé.

 

La Réforme du 16ème siècle n'était qu'un début. En nous ramenant à la Bible, elle nous a incités à y retrouver l'Evangile dans ce qu'il a d'essentiel. Cette réforme doit se poursuivre.

 

La Bible est un recueil d'écrits composés par des hommes inégalement inspirés et relatant des expériences religieuses fort diverses. Elle est par excellence le véhicule du message évangélique. Elle requiert donc, du point de vue spirituel et historique, un examen approfondi et critique. Le protestant libéral voit dans la méthode du libre-examen un stimulant du protestantisme.

 

La Bible doit être lue dans un climat de liberté et de recherche, non par asservissement à la lettre des textes mais par fidélité à l'Esprit qui les a inspirés. Loin de s'effaroucher devant son caractère humain et face à tous les sédiments que l'histoire a déposés dans ce Livre, les théologiens libéraux sont à l'origine de la plupart des recherches historico-critiques qui nous permettent aujourd'hui de mieux comprendre le sens, la portée et l'originalité du message biblique.

 

Le libéralisme protestant invite par conséquent les hommes et les femmes à utiliser l'intelligence que Dieu leur a donnée afin de rechercher, avant tout et toujours, le sens des récits contenus dans les Ecritures et le souffle divin qui les traverse. Il les engage à faire sans cesse l'effort de distinguer le pur Evangile de Jésus de ce qui a été écrit sur Jésus. Dégagé de sa gangue matérielle et humaine, le message évangélique révèle alors toute sa simplicité, sa saveur et sa puissance de vie.

 

Le libéralisme protestant rejette donc toute bibliolâtrie ainsi que les notions d'inspiration littérale et d'inhérence de la Bible; il recherche d'autant plus l'Esprit qui vivifie qu'il s'attache moins à la lettre, qui tue.

 

Jésus

 

L'Evangile nous révèle la personne de Jésus. Fils de Dieu, Jésus l'a vraiment été par l'Esprit. C'est dans ce sens qu'il a accompli sur terre, d'une manière absolue et parfaite, la volonté de Dieu qu'il a appelé son Père.

 

Cela dit, le libéralisme protestant veut éviter de confondre Dieu et la personne de Jésus. Il faut retrouver Jésus derrière les théories aventureuses faites à son sujet. Jésus apparaît d'autant plus vivant qu'il est accueilli dans notre vie comme une inspiration divine et une présence contraignante: celle de Dieu.

 

Le libéralisme protestant souligne que la particularité la plus essentielle du christianisme est de ne présenter à ses fidèles ni une loi ni un code doctrinal mais un Dieu unique et une personne qui nous le révèle, Jésus.

 

Le libéralisme protestant rappelle sans cesse qu'avec Dieu, la personne de Jésus est au centre de la foi. Il invite les hommes à s'inspirer de sa parole et de son exemple, sources inépuisables de lumière et de puissance de vie. Toutefois, Jésus ne doit pas être adoré pour lui-même (christolâtrie) puisqu'il a donné sa vie pour mieux nous révéler Dieu, seul sujet de glorification

 

La personne de Jésus est révélée par l'Evangile ; mais une étude, même rapide, du Nouveau Testament, ne tarde pas à manifester au lecteur impartial des divergences d'interprétation qui ont conduit à de véritables différences dogmatiques.

 

Au cours des siècles, les luttes dogmatiques ont été acharnées. Les Eglises se sont structurées et ont éprouvé le besoin de trancher. C'est ainsi qu'elles ont élaboré successivement de nombreux dogmes qui, malgré la sincérité des hommes des Conciles, ont fini par constituer un écran de plus en plus opaque entre le message de Jésus et les hommes.

 

Les Réformateurs ont réagi, mais sont restés plus ou moins prisonniers de certaines formules de leur époque au sujet de Jésus. Avec le temps, le protestantisme a appris à garder ses distances envers certains dogmes aussi contestables qu'inutiles: déité ontologique du Christ, sacrifice expiatoire de Jésus, entre autres.

 

Il est donc essentiel de se dégager de toute attitude ecclésiastique ou doctrinale susceptible de prendre le pas sur l'humble attention avec laquelle le fidèle doit lire la Bible. Une lecture lucide, éclairée, intelligente des Ecritures doit nous permettre de percevoir la pureté, l'originalité et le souffle vivifiant du message de Jésus, parfait révélateur de Dieu.