Liberalisme

Communauté protestante libérale

de Liège Marcellis

Une communauté ouverte, tolérante,

conviviale, dynamique,

en recherche.

Évangile et Liberté

 

 

Par souci de vérité et de fidélité au message évangélique,

 

Refusant tout système autoritaire, nous affirmons :

 

  • La primauté de la foi sur les doctrines,

 

  • La vocation de l’homme et de la femme à la liberté,

 

  • La constante nécessité d’une critique réformatrice,

 

  • La valeur relative des institutions ecclésiastiques,

 

  • Notre désir de réaliser une active fraternité entre les hommes qui sont tous, sans distinction, enfants de Dieu et frères et sœurs en humanité.

BIENVENUE

Le site est en reconstruction

De nouvelles rubriques sur les activités de la communauté seront

prochainement en ligne

Merci de votre patience et de votre indulgence

 

LE LIBERALISME PROTESTANT

 

  • Le libéralisme protestant est un mouvement issu du christianisme, de la Réforme du 16e siècle et du protestantisme auquel elle a donné lieu. Il se réclame de l'Evangile, la « Bonne Nouvelle », source de vie et de lumière.

 

  • Le libéralisme protestant est une religion de l'essentiel. A la limite, il pourrait vivre avec Dieu seul. Il est fondé sur l'Evangile. Pour lui, la foi est une expérience vivante et personnelle de la rencontre avec cet Autre que nous nommons Dieu.

 

  • Le libéralisme protestant reconnaît Dieu dans le témoignage intérieur de l'Esprit, c'est-à-dire l'action de Dieu en l'homme. Cette réalité spirituelle surpasse en signification et en valeur toutes celles de la vie commune.

 

  • Le libéralisme protestant place Dieu et la personne de Jésus au centre de la foi. La parole et la vie de Jésus, Fils de l'Homme par excellence, sont des sources vivifiantes d'inspiration.

 

  • Le libéralisme protestant préconise une méthode qui permet de distinguer la foi de la croyance, de découvrir à travers les Ecritures judéo-chrétiennes (appelées communément « La Bible ») l'esprit divin et le sens originel, profond, efficace, du message évangélique.

 

  • L'approfondissement des exigences évangéliques et protestantes a conduit à insister sur les dimensions de la liberté et de la foi personnelle ainsi qu'à relativiser le poids des formules doctrinales et des institutions ecclésiastiques. C'est là l'origine du libéralisme protestant qui s'est affirmé comme tel dès le début du 19e siècle et n'a cessé d'évoluer depuis.

 

  • Le libéralisme protestant vise à renouveler la vie chrétienne en cherchant à discerner toujours mieux la puissance de vie contenue dans les Ecritures. Il voit dans les progrès des sciences et de la philosophie l'expression d'un mouvement possible vers la découverte des réalités spirituelles et des sources originelles.

 

  • Le libéralisme protestant maintient fermement le principe fondamental de la Réforme rejetant toute autorité qui pourrait usurper celle de Dieu. Il veut garantir et préserver la liberté qui, seule, donne une chance à la vérité.

 

  • Le libéralisme protestant, enfin, estime avoir une forme particulière de réponse à formuler parmi celles que les Eglises se doivent de proposer aux aspirations religieuses de nos contemporains

 

On le voit, le libéralisme protestant n'est ni sectaire, ni inféodé à aucun parti (politique ou religieux) non plus qu'à un système économique.

 

Dieu :

 

Le libéralisme protestant affirme l'existence de Dieu. Esprit et Vérité, Dieu se situe au centre de notre être, de notre vie.

 

Les mots sont insuffisants pour définir Dieu; ils peuvent même le trahir. Le libéralisme protestant reste prudent face aux dogmes et formules de confession de foi qui, comme les symboles, ont une valeur toute relative.

 

Dieu ne peut pas être monopolisé. Aucune personne, aucune communauté religieuse, aucune Eglise chrétienne n'a le droit de s'approprier Dieu pour elle seule. Dieu vivant est présent partout dans l'histoire des hommes, aujourd'hui comme hier.

 

La Réforme a voulu rendre à Dieu sa véritable place dans la vie des hommes: la première! En lui, nous pouvons avoir pleine confiance; nous pouvons nous fier à lui, avoir foi en lui. Par l'Evangile, Jésus nous apprend à l'appeler notre Père.

 

Le libéralisme protestant est l'héritier de tous ceux qui ont reconnu que Dieu est à la fois infiniment proche et infiniment lointain. Proche parce qu'il est la source de toute pensée vraie, de toute inspiration juste, de toute intuition saine, de toute volonté sainte. Lointain parce qu'il est insaisissable à notre intelligence.

 

En conséquence, le libéralisme protestant, sans les juger sommairement, est en désaccord avec toute idéologie de laquelle Dieu est absent : athéisme, agnosticisme absolu, matérialisme ou autre. La philosophie, les sciences et la culture, loin d'infirmer ses intimes convictions, peuvent concourir à la découverte des réalités spirituelles,

 

Le libéralisme protestant demeure critique envers les dogmes proclamés au cours des siècles par l'Eglise chrétienne. Sa conception de Dieu l'oblige à mettre en question, en particulier, le dogme de la Trinité dont la base évangélique reste sujette à discussion.

 

Il rejette aussi idolâtrie, superstitions ou rites magiques malheureusement toujours prêts à réapparaître. En revanche, il accueille avec joie tous les signes de la présence de l'Esprit qui se révèlent, ici ou là, dans toutes les philosophies et toutes les religions.